Le guide des organismes de formation

symbole-digiforma-crayonComment trouver vos premiers clients ?

Expert(e) dans un domaine d’activité donné, vous êtes sur le point de lancer votre activité de formation. Après avoir défini un business plan, obtenu votre numéro d’activité auprès de la Direccte et construit votre première offre de formation, vous êtes sur le point de lancer votre activité de formation. Toutefois, demeure un enjeu de taille : comment trouver vos premiers clients ? Dans cet article, nous vous proposons une liste non exhaustive de moyens pour vous aider à trouver vos premiers clients. Si vous disposez déjà d’un portefeuille client, ces quelques recommandations pourraient également vous être utiles.

1- Bien connaître ses clients

On ne le répétera jamais assez, mais il est indispensable que vous ayez, avant de vous lancer dans la commercialisation d’une offre de formation, une idée précise du profil de vos clients. C’est en cela qu’un business plan vous sera utile, mais il sera loin d’être suffisant ! En marketing, nous avons coutume de parler de « personas ». Ce sont des « profils types » de vos clients. En les définissant, vous allez pouvoir déterminer certaines caractéristiques les concernant leur âge, sexe, situation géographique, niveau de salaire, besoins en formation, centres d’intérêt. Outre ces informations basiques, il est également indispensable de connaître leurs attentes à l’égard d’une formation, leurs motivations et leurs freins à l’achat. En connaissant leurs problématiques, vous pourrez plus facilement vous positionner et vous différencier de vos concurrents.

2- Renseignez-vous auprès de vos confrères et intégrez un réseau de formateurs

Vous considérez sans doute que les autres formateurs sont des concurrents potentiels, c’est en partie vrai, mais en partie seulement ! D’une part, tous les formateurs ne sont pas positionnés sur le même marché que vous et d’autre part, sachez que c’est en vous rapprochant des autres formateurs que vous pourrez découvrir les problématiques auxquelles ils ont fait face et les solutions qu’ils ont mises en œuvre afin de les résoudre. Cela vous permettra d’anticiper certains obstacles et vous éviter de perdre du temps. De même, rien ne vous empêche, de constituer votre propre réseau de formateurs avec lesquels vous pouvez échanger sur l’actualité de votre secteur et créer ainsi des rendez-vous mensuels ou trimestriels. Vous pouvez également intégrer un réseau de formateurs déjà existant.

3- Mettez en place des partenariats

Vous pouvez également conclure un partenariat avec un organisme de formation. Il n’est pas rare que des formateurs indépendants débutent leur carrière en tant que sous-traitants d’un autre organisme de formation. Cela leur permet de disposer d’une certaine expérience professionnelle, d’acquérir un savoir-faire et une méthodologie particulière et d’enrichir leur portefeuille clients.

[Livre blanc] Organisme de formation : Réussissez votre transformation digitale

Vous êtes un professionnel de la formation et souhaitez exploiter tout le potentiel des nouvelles technologies pour réussir votre transformation digitale ? Vous ne savez pas par où commencer ? Quelles étapes suivre pour optimiser la qualité et la gestion de vos formations ? DIGIFORMA a réuni dans ce livre blanc conseils et bonnes pratiques pour vous aider à concevoir et à animer des parcours de formations digitalisés.

Obtenez le livre blanc en PDF gratuit

 

4- Utilisez votre réseau

Si vous souhaitez démarrer une activité de formation, n’hésitez pas à le communiquer au sein de votre réseau. Et si vous contactiez un de vos anciens clients qui vient de concevoir un nouveau produit, peut-être est-il à la recherche d’un formateur tel que vous, spécialisé en management commercial ? Outre vos connaissances professionnelles, les amis et proches peuvent également vous aider à vous faire connaître ou vous confier vos premières missions !

N’hésitez pas à prendre contact avec vos anciennes relations professionnelles et à utiliser pour cela différents outils de communication : LinkedIn ou l’e-mailing par exemple.

5- Soyez visible !

Ce conseil semble d’une telle évidence et pourtant il n’est pas rare de constater que certains organismes de formation ou formateurs indépendants ne disposent pas d’un site internet correctement référencé voire qu’ils ne possèdent pas du tout de site internet ! Comme nous le rappellerons dans un article dédié à ce sujet, vous devez être visible sur « la toile » et pour cela, rien de tel qu’un site internet, véritable vitrine de votre activité !

Même si vous n’êtes pas expert en web marketing, il est judicieux que votre site explique clairement votre domaine d’expertise, les solutions et offres que vous proposez, les bénéfices de votre accompagnement et que de nombreux formulaires de contacts soient également visibles et facilement accessibles. Même si vous n’êtes pas rédacteur professionnel, avant de rédiger le contenu de votre site, veillez à employer les termes utilisés par votre audience. Un contenu de qualité est d’abord un contenu adapté à sa cible. En outre, faites attention au temps de chargement de votre site internet. Personne, et même vous, ne reste longtemps sur un site s’il met 45 secondes à se charger. Outre le site internet, les réseaux sociaux sont également une belle vitrine pour votre activité. Vous n’êtes pas obligé d’être présent sur tous les réseaux sociaux et ce d’autant plus que cette activité est particulièrement chronophage. Ainsi, choisissez par exemple d’être présent sur 3 réseaux sociaux en fonction de votre cible et de votre stratégie. Aujourd’hui, il est tout à fait possible de planifier facilement ses publications avec de nombreux outils tels qu’Hootsuite.

Si le web est incontournable, il est loin d’être le seul moyen à utiliser pour vous faire connaitre. La participation à des événements ou à des salons peut vous permettre de gagner en visibilité à condition toutefois de bien préparer en amont votre présentation et de disposer de quelques outils de communication : la traditionnelle carte de visite est loin d’être dépassée, vous pouvez également pour imprimer quelques flyers ou encore un « portfolio » présentant votre activité ou comportant quelques témoignages de vos clients (par exemple, ceux issus de votre précédente vie professionnelle ou de vos proches et amis ayant fait appel à vous).