E-learning

Définition de l’apprenant e-learning (stagiaire dans une formation à distance)

L’apprenant e-learning va utiliser les technologies du web pour acquérir à distance (internet ou intranet) des contenus pédagogiques, dans le cadre d’un enseignement ou d’une formation à distance (FAD). Cet apprenant à distance peut être un particulier ou un professionnel, salarié ou indépendant. En fonction du statut de l’apprenant, des modalités de suivi de la formation et de la communauté au sein de laquelle il est intégré, il sera possible de classifier cette formation comme un MOOC, COOC ou SPOC :

  • Si cette communauté apprenante est ouverte à tous et donc massive, le e-learning est un MOOC pour Massive Online Open Course.
  • Si l’apprenant e-learning ne peut être qu’un salarié d’une entreprise ou d’une organisation, la formation en ligne prend le nom de COOC, pour Corporate Online Open Course. Il s’agit souvent d’une entreprise apprenante.
  • Si cette communauté apprenante est très restreinte, on parle alors de SPOC, Small Private Online Courses. Il peut s’agir d’une entreprise apprenante souhaitant une formation spécifique pour un petit nombre d’apprenants e-learning.

Caractéristique de l’apprentissage à distance

Les différences entre un stagiaire en situation d’apprentissage à distance et un stagiaire participant à une formation en présentiel définissent les caractéristiques d’une FAD ou formation à distance.

Elles peuvent essentiellement se résumer en deux mots : autonomie et liberté. Dans une formation présentielle, tout est en effet imposé : le lieu, les horaires, le contenu de la formation, la durée des modules, la présence d’autres apprenants etc. Dans un apprentissage à distance, tout peut être proposé : le lieu, la date et les contenus. Seuls la formation et son contenu sont obligatoires.

Cette liberté et cette autonomie ont une contrepartie, la responsabilisation et la motivation de l’apprenant. Ce dernier doit manifester une réelle appétence à apprendre. Dans le cadre d’une formation à distance, la pédagogie n’est plus exclusivement descendante et unilatérale. En effet, la transmission d’un savoir ne provient pas uniquement du formateur. En effet, l’apprenant se forme en seul et le formateur e-learning n’est plus qu’un facilitateur.

Le rôle de l’apprenant dans une formation à distance est de s’interroger sur le but de la formation c’est-à-dire « pourquoi apprendre » (motivation à la formation) et sur le « comment apprendre » (engagement à la formation). Dans une formation à distance, le rôle du formateur ne se limite plus à la simple transmission de savoir, mais intègre également d’autres aspects. En effet, ce dernier doit être à même d’animer une communauté, d’encourager les apprenants à distance et de créer un espace de convivialité et d’échanges. En outre, ses compétences organisationnelles doivent être davantage développées, car la formation à distance nécessite une planification plus importante : toutes les séances de cours doivent être soigneusement préparées et tous les outils technologiques utilisés doivent être maîtrisés.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un apprentissage à distance pour un apprenant ?

Les avantages et inconvénients du e-learning pour l’apprenant sont :

  • Les principaux avantages sont la flexibilité, l’autonomie, l’adaptabilité et le choix, un coût moindre et le suivi en temps réel de ses progrès, la responsabilisation, l’auto-évaluation…
  • Les inconvénients sont essentiellement les risques liés à la perte de motivation, le problème de maniement des outils, l’absence de présence humaine physique ainsi que parfois le manque de convivialité…

Le problème lié à la motivation des apprenants est directement corrélé à l’engagement de la formation e-learning puisque près de 80 % des inscrits à un MOOC ne le finissent jamais ! Il est donc essentiel de bien connaître chez un apprenant e-learning ce qui peut l’inciter à suivre une formation (motivations) et les raisons qui l’incitent à poursuivre voir à finaliser cette formation (engagement).

Le Livre blanc du Digital Learning 2019, publié par l’ISTF (Institut des Métiers du Blended learning) donne quelques chiffres, recueillis auprès de 400 professionnels de la formation. La formation 100 % présentielle perd encore 4 points, ne représentant que 29 % des modalités de formations mises en place en 2018. Pour un apprenant en e-learning, les 3 principaux facteurs d’engagement sont à 19 % la présence d’un tuteur, à 17 % l’implication hiérarchique, à 16 % la certification de la formation (16 %) et à 14 % son adéquation professionnelle. Le rôle du tutorat ne doit donc pas être sous-estimé, il permet de doubler le taux de participation à un module e-learning qui passe de 23 % à 51 %.

Caractéristiques du formateur e-learning

Pour le formateur e-learning, les inconvénients de l’apprentissage à distance sont réels : pas de contact direct avec les apprenants et la nécessité d’occuper plusieurs rôles à la fois : formateur, coach ou encore technicien. Dans cette deuxième partie, nous étudierons les défis du formateur à distance.

Quels sont les défis du e-formateur ?

La formation en présentiel est une activité humaine, où la convivialité et le partage sont omniprésents, car les apprenants peuvent facilement échanger entre eux et avec leur formateur. Pour réinventer cette convivialité, un e-formateur doit faire preuve de créativité et d’initiatives. En effet, il doit être capable d’animer une communauté d’apprenants à distance.

Les défis techniques

Qui dit apprentissage en ligne dit support technique. Sans être informaticien, un formateur doit être capable d’utiliser un minimum d’outils pour animer une communauté en ligne, partager du contenu sur une plateforme, créer des sessions de formation vidéo, etc. De plus, même lorsque la formation est achevée, il doit également être en mesure d’apporter un support technique basique aux apprenants. Pour la création de contenus, il doit comprendre par exemple le principe d’un outil auteur ou de la norme SCORM pour un module pédagogique.

Défi pédagogique du formateur à distance

La création de contenus multimédias a un coût. Le formateur e-learning doit pouvoir utiliser son expertise pédagogique à bon escient en sélectionnant les contenus qu’il souhaite intégrer dans une formation à distance. De plus, il doit être en mesure d’adapter ces informations à un support numérique.

Outre le métier d’enseignement, un travail complémentaire peut lui être demandé dans le cadre de l’animation d’un tutorat à distance. Les méthodes pédagogiques enseignées dans le cadre d’un cours en e-learning diffèrent des formations dites en présentiel. Pour relever à ces nouveaux défis, le formateur n’a d’autre choix que de se former lui-même et d’accepter de remettre en cause certains fondements de son enseignement.

Enfin, le formateur en e-learning doit proposer un accompagnement à ses stagiaires et leur donner l’envie d’apprendre et de poursuivre leur formation alors même que ces derniers se trouvent dans des lieux géographiques éloignés.