Sélectionner une page
E-learning

 

Le logiciel SaaS compose l’une des trois grandes familles du cloud computing. Les applications, services et plateformes internet sont divisées en trois groupes :

  • logiciel SaaS (logiciel en tant que service) ;
  • l’IAAS (infrastructure en tant que service) ;
  • le PAAS (plateforme en tant que service).

Tous ne fonctionnent pas de la même manière. Une application, par exemple, fonctionne par le biais d’un dispositif PAAS.

L’IAAS est un intranet propre à l’entreprise.

Le SaaS, pour sa part, se caractérise par le fait qu’il ne nécessite aucun téléchargement. Tout se passe sur le cloud. L’utilisateur utilise donc tous les services en ligne, sans rien modifier sur son ordinateur.

Logiciel SaaS : définition

Le logiciel SaaS est le meilleur outil des entreprises. Son coût est en effet plus faible que pour une application téléchargeable ou la mise en place d’un intranet. Mais de quoi s’agit-il ?

Comprendre la solution mode SaaS en 1 minute

SaaS est l’acronyme de Software As A Service. Il désigne un logiciel qui est accessible le plus souvent en contrepartie d’un abonnement payant, sur le cloud. Cette solution est gérée par le fournisseur de services d’application, qui peut à tout moment faire des modifications. Ces changements seront visibles par tous les internautes sitôt la mise à jour validée.

Les solutions SaaS peuvent être des CRM, des outils de comptabilité ou de gestion de la relation client.

Contrairement à une licence, directement installée sur le serveur de l’entreprise, le logiciel SaaS reste en ligne, sur le web. Il est accessible grâce à des identifiants qui sont communiqués juste après le paiement de l’abonnement.

Le software service SaaS est donc hébergé par un fournisseur de services externes à l’entreprise.

Comment un logiciel SaaS fonctionne-t-il ?

Un modèle SaaS a une architecture bien particulière. Au contraire d’une application à télécharger qui permet à une seule personne d’y accéder, depuis un appareil bien précis, les logiciels SaaS sont multi-accès. Un nombre quasi illimité de personnes peuvent y accéder, à condition qu’elles aient les identifiants et les mots de passe.

Le fonctionnement d’un logiciel SaaS ressemble à celui du service de logiciel ASP (Application Service Provider). L’entité qui héberge le site diffuse ensuite les contenus par le biais d’internet. Ce n’est pas du tout le même processus que de télécharger une application sur son smartphone et de s’en servir ensuite de manière illimitée.

À noter : certaines applications hybrides cumulent le téléchargement et l’utilisation online. Les données sont alors stockées sur le cloud et sur un disque dur externe. Chaque éditeur fait ses choix, il n’y a pas de règles.

Contrairement au logiciel à la demande, l’application n’est pas déployée spécifiquement pour le client, mais copiée sur un modèle préexistant. Le code source n’est pas individuel : il est commun à tous les clients. Ces derniers n’ont donc pas l’exclusivité mais les mises à jour sont effectuées en temps réel, ce qui leur permet, d’une part, de payer moins cher et d’autre part, d’avoir des actualisations régulières sans avoir le côté technique à gérer.

Les caractéristiques d’un logiciel SaaS

Pour être qualifié SaaS, un logiciel doit répondre à certains critères. Comment le reconnaître ? De quelle manière différencie-t-on un service SaaS d’un service PAAS ou IAAS ?

L’accès à une connexion internet

Tout se fait en ligne. Par conséquent, il faut a minima la 4G, si ce n’est la Wifi ou un câble Ethernet pour accéder à son compte. Une connexion internet stable est essentielle. Préférez les branchements directs par un câble Ethernet si vous visitez un site sensible. En effet, la Wifi n’est pas considérée comme sécurisée par les experts en raison des risques de détournement du réseau.

Logiciel SaaS disponible sur le cloud

Le logiciel SaaS stocke tout sur le cloud. Ainsi, les différents intervenants peuvent consulter les documents, Sheets et Google Docs à distance. Ils observent les modifications en temps réel et surtout, peuvent ajouter des commentaires visibles immédiatement. Tout est synchronisé, ce qui fluidifie le passage des informations.

Son code source est commun à toutes les entreprises qui y ont recours

Contrairement à la solution de développement à la demande, le logiciel SaaS a un code source identique pour tous les utilisateurs. En d’autres termes, il est possible de personnaliser le design et les templates, mais pas de changer la structure fondamentale du site.

Ce critère est très important, car il justifie la différence de prix avec un on-premise ou un PAAS.

L’accès se fait en contrepartie d’un abonnement mensuel ou annuel

Certains services sont gratuits, mais ce n’est pas le cas pour tous. Les CRM sont la plupart du temps payants. Cet abonnement peut, par exemple, être partagé auprès de 4 ou 6 personnes de votre équipe. Chaque contrat de vente est différent. C’est pourquoi il faut certes comparer les prix, mais il est aussi important de vérifier le nombre de partages autorisés et les fonctionnalités de chaque outil.

La réparation, la maintenance et les mises à jour sont gérées en externe

Toutes les entreprises n’ont pas le budget ou les connaissances nécessaires pour entretenir et mettre à jour leur site internet. Le logiciel SaaS est géré par des experts externes à l’entreprise et en assurent la maintenance. Cela fait partie de l’abonnement payant, le client n’a rien à faire. Il s’agit ici de la solution clé en main concernant un outil digital.

Un logiciel SaaS est accessible via la saisie d’identifiants et de mots de passe

Selon la sensibilité des données qu’il contient, le logiciel SaaS est accessible en entrant un mot de passe sécurisé. La plupart du temps, il y a une double authentification. Dans ce cas, l’utilisateur doit valider le déverrouillage du compte par le biais d’un appareil de confiance, son smartphone la plupart du temps. C’est notamment le cas lorsque vous souhaitez accéder à vos applications Google.

Les avantages et les inconvénients d’un SaaS logiciel

Le SaaS logiciel est une solution qui séduit toujours plus d’entrepreneurs. Quels sont ses avantages ? Pourquoi certains professionnels lui préfèrent-ils une autre solution ? Voici une mise en opposition des points forts et des points faibles du mode SaaS.

Pourquoi choisir un logiciel SaaS ?

Premièrement, le logiciel SaaS est parfois plus onéreux, si l’on compare avec un IAAS ou une application à télécharger. En effet, il peut s’adapter à un cahier des charges. La mise en service est beaucoup plus rapide qu’avec une solution personnalisée ou interne.

De plus, la gestion de telles infrastructures demande des connaissances en informatique et en développement. Or, toutes les entreprises n’ont pas les moyens de financer une telle formation. Le logiciel SaaS permet de déléguer cette partie et de simplement l’utiliser.

Les avantages sont tout aussi nombreux si l’on se place du côté de l’utilisateur. Ce dernier peut fluidifier la communication avec son équipe. Il n’est plus obligé d’envoyer un mail pour signifier une information. Une notification apparaît sur l’écran de son collaborateur ou par mail. Dans tous les cas, il reçoit les informations en temps réel et cela accélère considérablement les procédures.

En bref, le logiciel SaaS est appréciable car il est :

  • moins coûteux,
  • il permet de gagner en efficacité,
  • facile à gérer pour l’entreprise.

Quelles sont les limites de cette approche ?

Il y a tout de même un inconvénient à souligner. La connexion internet est indispensable. Contrairement à un logiciel comme Word, qui est téléchargeable et utilisable indépendamment de toute connexion, le SaaS ne peut pas fonctionner sans connexion.

Autre point soulevé par ses utilisateurs : la crainte que les données stockées soient vulnérables sur le cloud. Pourtant, le cloud est très sécurisé.

Enfin, certaines entreprises craignent de baser leur business digital dans les mains d’un hébergeur dont ils ne connaissent pas la fiabilité. Afin de contrer cette inquiétude, il est conseillé d’avoir recours à des leaders, des experts reconnus dans le domaine de l’édition et l’hébergement de solutions digitales. Microsoft en est le parfait exemple.

Logiciel SaaS : exemple concret d’application et chiffres

Il est temps de passer à des exemples concrets de logiciels SaaS. Nous y sommes quotidiennement confrontés, sans même nous en rendre compte.

3 logiciels SaaS que nous utilisons tous les jours

Les plus connus des logiciels SaaS sont les outils proposés par Google : les Google Apps. Cela peut être Google Maps, ou bien Google Analytics. Ils constituent des services à utiliser en ligne, via votre adresse Gmail, qui est aussi un software service SaaS. Leur utilisation est ici gratuite, mais les services peuvent être plus importants et alors, l’outil devient payant.

Dans la même logique, Dropbox est un logiciel SaaS. Cet outil permet de stocker des documents sur le cloud et de les rendre accessibles à plusieurs personnes en même temps. Chacun peut les modifier et voir les ajouts en temps réel. Il s’agit là d’un gain de temps considérable et d’une avancée en termes d’efficacité.

Quelques chiffres sur le logiciel SaaS

La solution SaaS a de beaux jours devant elle.

En effet, d’après Tool Advisor, en 2020 43% du chiffre d’affaires des logiciels est réalisé en SaaS. Cela représente 4% de plus que l’année précédente. Le leader dans l’édition de projets web, Numéum, précise d’ailleurs que le SaaS « augmente ses parts dans le logiciel ».

Toujours selon Tool Advisor et Statista, « le marché des logiciels SaaS devrait passer de 145,5 milliards de dollars à 172 milliards de dollars en 2022 ». Autrement dit, le secteur se porte bien.

Les entreprises y ont de plus en plus recours en interne afin de gagner en productivité et ainsi être en mesure de se concentrer sur leur cœur de métier.

À découvrir :